Revue de livre : Produire du logiciel libre

Produire du logiciel libre est une sorte de manuel expliquant comment monter un projet libre. L’auteur Karl Fogel, est un des contributeurs actifs du logiciel de gestion de versions SVN et auteur de plusieurs publications sur le libre et les logiciels. Il nous expose à travers ces pages sa méthode pour réussir un bon logiciel libre. Ce bouquin est très exhaustif et couvre vraiement l’ensemble des aspects du thème. Tout y est passé au crible : comment trouver une idée, l’organisation des développements, les licences à utiliser, l’attention à porter à la terminologie, les moyens à mettre en place pour faciliter la communication entre les participants du projets, la gestion des conflits entre personnes, la façon d’annoncer une nouvelle version ou un trou de sécurité critique, etc. Pour illustrer son propos l’auteur prend comme exemple son expérience de SVN. Vous l’aurez compris non seulement ce livre est complet mais il repose également sur des faits solides. En plus, le tout est bien écrit. Je suis donc complètement satisfait de mon achat :  bien qu’étant assez au fait des organisations des projets de ce type, j’ai appris beaucoup de choses. Cela m’a aidé aussi pour Newebe, par exemple , c’est après la lecture de ce livre que je me suis motivé à réaliser au plus tôt un site et à mettre en place une mailing list pour le projet.

Toutefois j’aurais une remarque : je ne pense pas que ça vaille le coup de lire ce bouquin d’une traite. Il vaut mieux s’en servir comme d’un manuel : on survole les parties qu’on connait déjà, on lit ce qu’on ne connait pas sans trop s’y attarder non plus, puis on s’y refère à chaque fois qu’on se pose telle ou telle question sur un sujet précis. Car le pendant négatif de cette exhaustivité  est que le livre peut s’avérer un peu ennuyeux par endroit et devenir difficile à lire si on s’obstine à enchainer les paragraphes dans leur ordre d’écriture.

En somme c’est un très bon livre à utiliser comme un manuel pour quiconque souhaitant participer à un projet libre.

NB: le truc classe c’est que ce bouquin est disponible gratuitement en version en ligne. Elle évolue donc régulièrement et suit les dernières tendances.

Advertisements

Sortie de Newebe 0.2.0

Après une longue session de développements le Newebe nouveau est arrivé. Pour ceux qui n’auraient pas suivi,  Newebe est le projet de réseau social décentralisé sur lequel je travaille. Alors voici ce qu’on a au menu :

Nouvelles fonctionnalités :

  • L’authentification est désormais disponible.
  • Un flux d’activité permet de logger ses activités et celles de ses contacts.
  • Le profil peut être mis à jour, les modifications sont bien transmises aux contacts.
  • Chaque application est dôtée d’une zone de preview permettant de visualiser certains éléments, comme le profil d’un poster, le texte d’un micropost depuis le flux d’activités…
  • Les liens sont automatiquement transformés en hyper liens.

Sous le capot :

  • Ajout de la dépendance markdown pour faire des rendus HTML de microposts ou profil depuis le serveur.
  • Lettuce sert de framework aux tests fonctionnels.
  • Django n’est plus une dépendance nécessaire pour le déploiement en production.
  • En mode debug, les logs sont plus propres et complets.
  • Le serveur redémarre automatiquement après une modification.
  • Le code client est automatiquement recompilé après une modification lorsqu’on utilise la tâche watch du Cakefile.

Donc voilà grâce à ces améliorations, Newebe ressemble de plus en plus à un réseau social complet. Pour la prochaine release je compte travailler sur les deux thèmes suivants :

  • Synchronisation du Newebe avec ses contacts à chaque démarrage pour se permettre de couper son Newebe.
  • Application de notes : pour montrer qu’on peut faire d’autres choses avec Newebe et mettre en valeur le fait que c’est utile de pouvoir réutiliser ses objets comme les micro posts. Je rentrerai dans le détail sur ce sujet dans un autre article.

Deux news rapides : Google+ et Tornado 2

Allez deux petites news que tout le monde sait déjà :

  • Google sort son réseau social, Google+. On avait senti des prémisses avec Google Buzz et Google +1, mais là c’est du sérieux, Google+ est un réseau type Facebook avec en plus la notion d’aspect de Diaspora, nommée ici “Cercle”. Je n’ai toujours pas eu d’invitation, mais le peu que j’ai vu a l’air très fort. Ca ressemble a un mix de Facebook et de Twitter, on fait un profil à la facebook mais dans le but de l’afficher publiquement. Ce profil agrège  des posts de blog,  des buzz, ainsi que des infos de biographie. Le style est très épuré et l’application est rapide. C’est intéressant car, avec Diaspora, il y a maintenant deux alternatives solides à Facebook. Autre feature sympa : Google+ ne fonctionne qu’avec HTTPS.
  • La version 2 du serveur web Tornado est sortie. Pas de nouveautés majeures si ce n’est un meilleur support de l’IPv6, des performances améliorées, une compatibilité avec python 3 et des fonctions supplémentaires sur les templates. Bref, aucun changement radical a prévoir pour Newebe (qui je le rappelle se base sur cette technologie).

Web FWD par Mozilla

Mozilla a lancé la semaine dernière une entité destinée à booster des projets innovants autour du web ouvert, j’ai nommé Web FWD. Les personnes souhaitant participer sont invitées à envoyer un dossier de candidature. Le projet sélectionné se verra ouvrir les locaux de Mozilla US pour 4 semaines durant lesquelles il sera d’une part nourri et logé (enfin des sous lui seront versés) mais en plus pourra consulter les développeurs Mozilla et rencontrer des “mentors”, autrement dit des personnalités du monde des start-ups et des fondations webs.

Ce serait une sacré opportunité pour Newebe si j’allais là bas. Je rentre plutôt dans le cadre imposé, hormis le fait que je suis seul. Ils attendent plutôt des petites équipes de deux ou trois personnes Je compte tout de même envoyer mon dossier ce week-end. Croisons les doigts pour que je sois sélectionné.