En passant

Diaspora abandonne MongoDB au profit de MySQL. Choix controversé étant donné que les bases relationnelles sont assez rigides et feront passer quelques mauvais moments aux hébergeurs de Diaspora lors de mise à jour de schéma (rajouter une colonne sur une table contenant des millions d’enregistrement prend des heures). D’autant plus que de nombreuses personnes ne comprennent pas que MySQL ait été préféré à PostgreSQL : MySQL est dépendant de la société Oracle tandis que Postgre est indépendant.
Ce genre de décision me rend un peu sceptique sur la bonne avancée du projet. Espérons que ça s’améliore par la suite !

Newebe a peu avancé mais je compte m’y remettre sérieusement à partir de mi-févrrier. En effet je travaille actuellement sur un site permettant de faire des mini-books en ligne (pour photographes et artistes). J’espère le mettre en production d’ici deux semaines. D’où le coup de mou visible ces derniers temps. Après ça je le laisserai de côté pour me reconsacrer à Newebe. J’ai d’alleurs commandé 5 sheeva plugs pour faire des installations chez des amis et pouvoir tester sur plusieurs noeuds mes développements.

Mes objectifs de développements pour Newebe sont de mettre en place l’affichage temps réel des données et ensuite d’améliorer sérieusement la qualité des communications inter-newebes, voire d’implémenter la synchronisation avec les contacts pour que ce ne soit plus un problème d’éteindre son Newebe. Autant vous dire que j’en ai pour un moment mais c’est le confort des projets libres : rien ne presse !

Je vais probablement mettre une mailing liste en place. Je me suis rendu compte que les échanges que j’ai eus avec Thatoo pour l’installation de son Newebe auraient pu servir à d’autres.

UPDATE: Ca y est j’ai créé la mailing-list : http://groups.google.com/group/newebe

Advertisements

Jappix : à surveiller de près

Un projet bien sympa vient s’ajouter à la liste maintenant longue des plateformes décentralisées, j’ai nommé Jappix. Pourquoi en parler plus qu’un autre ? Déjà parceque ça marche ! Ensuite parce qu’il est déjà utilisé par plusieurs associations, qu’il se base sur XMPP (donc il est facile d’ajouter des amis) et en plus qu’il est tout beau. L’équipe est très jeune, donc on a pas fini d’être surpris. Bref, je trouve Jappix plus intéressant que Diaspora (un peu de troll et de polémiques ça fait pas de mal).

Le site
La démo
La dépêche LinuxFR

News Newebe

J’en profite pour donner quelques nouvelles de Newebe. j’ai un peu chômé certes (en fait pris pas d’autres occupations) mais j’ai terminé le wiki. Je ne pense plus y faire que des ajouts mineurs jusqu’à ce que le projet ait singulièrement avancé ou que des points nécessitent des éclaircissements. Pour les questions qualité, je vais peut être faire un sacrifice sur la partie client. Celle-ci est amenée à bouger donc je ne sais pas si ça vaut le coup de développer beaucoup de tests. A voir. Je compte tout de même introduire des mini tutoriaux lorsque les pages sont vides de contenu (ce qui reviendrait à ne les afficher que lors de la première utilisation).

Je vais aussi étudier l’idée de remplacer le serveur web Nginx par Twisted pour faciliter le déploiement et la mise en place d’affichages temps-réel dans les applications (pas besoin de recharger la page pour voir les nouveaux posts ou contacts).

Enfin j’espère trouver des contributeurs ! Donc si vous passez par ici et que vous souhaitez m’aider sur ce projet n’hésitez pas à m’en parler. Au rang des bonnes nouvelles, Thatoo un lecteur de ce blog a réussi à installer Newebe sur une machine virtuelle Ubuntu !! J’en profite pour le remercier car il m’a permis de corriger pas mal d’erreurs du wiki. J’ai d’ailleurs hâte de connecter nos newebes. Avec celui de mon frère on en aura déjà trois. Je prévois de commander 5 Sheeva plugs en février pour le déployer chez mes amis aussi. Bref Newebe prend vie !

Utopies et science-fiction

Newebe sans mot de passe
N’ayant toujours pas implémenté d’authentification, je me rends compte que d’accéder à Newebe sans mot de passe est vraiment très agréable. J’ai donc réfléchi à comment garder cette fonctionnalité tout en empêchant l’accès à des inconnus. Aucune idée raisonnable ne m’est venue mais voici ce que j’ai pensé : l’idéal serait qu’un Newebe reconnaisse son propriétaire. A la façon de taper, de naviguer, en analysant l’adresse IP, etc. le Newebe pourrait détecter un intrus et se bloquer immédiatement.

Le web serait un disque dur global
Etant donné que les newebes fonctionnent en mode pair à pair, il serait envisageable que tout le monde puisse faire des recherches chez tout le monde. Par exemple, en cherchant la compilation Dolebraï vol. 02 je pourrais l’écouter en streaming ou la télécharger depuis un autre Newebe. Ainsi tout le monde pourrait définir des documents publiques à partager dans lesquelles tout le monde pourrait piocher. Ceci se ferait sans notion de contact via une interface de recherche classique.

Newebe = conscience
Un newebe ayant entasser énormément de données sur quelqu’un et agissant de manière automatique aurait finalement le même comportement que son propriétaire. Si on stocke ces données dans un androïde, celui-ci agirait alors comme nous et constituerait un véritable clone. En laissant courir son imagination, on imagine que ces clones auraient des ersatz de sentiments. Des affinités entre androïdes pourrait alors se créer. Ainsi deux personnes amoureuses verraient leurs androïdes s’aimer à leur tour..

Moins utopique

Document
J’ai bien l’impression qu’on ne parlera bientôt plus de fichiers mais de documents. Le fichier ne sera qu’une représentation comme une autre du document. Le document aura ses propres méta données et sera plus adapté à une utilisation web. Les applications n’échangeront plus que des documents, c’est à dire des documents liés à d’autres et ayant des représentations diverses. En fait c’est déjà plus ou moins le cas. D’ailleurs c’est de cette façon que je compte représenter les données dans Newebe.

Définition  : Distribué = centralisé
Si on se place du point de vue de l’utisateur pour les réseaux sociaux distribués, ce sont des systèmes centralisés. En effet, on y entasse toutes nos données : celles ci ne sont plus dispersées sur une miriade de sites différents. C’est depuis mon noeud local que j’envoie mes données. Les choses viennent à l’utilisateur. Les signaux qu’ils envoient partent de chez lui.