Los Figaros, le retour : La mégère à peu près apprivoisée

J’arrive un peu après la fête (la pièce existe depuis un moment déjà), mais ça vaut toujours le coup de faire un peu de promo. Donc je suis allé voir une deuxième pièce de la troupe Los Figaros : La mégère à peu près apprivoisée. Et bien je n’ai pas été déçu. Le ton est légèrement différent de celui de Roméo et Juliette mais le principe reste le même : prendre un grand classique, le remettre au goût du jour, le raccourcir et en faire un spectacle. Car oui on parle plus ici d’un spectacle que d’une pièce de théatre pure et dure. On assiste à un mix de comédie musicale et de scènes jouées. Le dosage des deux est parfaitement maitrisé et on ne s’ennuie pas une minute. Les dialogues sont hilarants, et les acteurs sont à fond dans leurs rôles (oui un même acteur a plusieurs rôles). Ils font même participer le public sans pour autant le mettre mal à l’aise. La mise en scène est encore une fois très réussie : avec un peu de moyen Alexis Michalik produit de beaux tableaux et les scènes s’enchainent avec fluidité.

Bon je ne suis pas un expert en théatre mais j’ai tout de même passé un super moment et je suis intimement persuadé qu’on ne peut sortir de cette pièce mécontent.