Economie du libre, pas si cheap que ça

J’ai fait un constat amusant récemment. Lors des débats sur les brevets logiciels, beaucoup nous disaient que le logiciel libre allait tuer l’économie du logiciel. Hors en moins d’un an trois sociétés développant des logiciels libres se sont fait rachetées plusieurs centaines de millions d’euros : Spring, mysql et Zimbra. Je n’ai pas l’impression que le business ait beaucoup souffert.