Utopies et science-fiction

Newebe sans mot de passe
N’ayant toujours pas implémenté d’authentification, je me rends compte que d’accéder à Newebe sans mot de passe est vraiment très agréable. J’ai donc réfléchi à comment garder cette fonctionnalité tout en empêchant l’accès à des inconnus. Aucune idée raisonnable ne m’est venue mais voici ce que j’ai pensé : l’idéal serait qu’un Newebe reconnaisse son propriétaire. A la façon de taper, de naviguer, en analysant l’adresse IP, etc. le Newebe pourrait détecter un intrus et se bloquer immédiatement.

Le web serait un disque dur global
Etant donné que les newebes fonctionnent en mode pair à pair, il serait envisageable que tout le monde puisse faire des recherches chez tout le monde. Par exemple, en cherchant la compilation Dolebraï vol. 02 je pourrais l’écouter en streaming ou la télécharger depuis un autre Newebe. Ainsi tout le monde pourrait définir des documents publiques à partager dans lesquelles tout le monde pourrait piocher. Ceci se ferait sans notion de contact via une interface de recherche classique.

Newebe = conscience
Un newebe ayant entasser énormément de données sur quelqu’un et agissant de manière automatique aurait finalement le même comportement que son propriétaire. Si on stocke ces données dans un androïde, celui-ci agirait alors comme nous et constituerait un véritable clone. En laissant courir son imagination, on imagine que ces clones auraient des ersatz de sentiments. Des affinités entre androïdes pourrait alors se créer. Ainsi deux personnes amoureuses verraient leurs androïdes s’aimer à leur tour..

Moins utopique

Document
J’ai bien l’impression qu’on ne parlera bientôt plus de fichiers mais de documents. Le fichier ne sera qu’une représentation comme une autre du document. Le document aura ses propres méta données et sera plus adapté à une utilisation web. Les applications n’échangeront plus que des documents, c’est à dire des documents liés à d’autres et ayant des représentations diverses. En fait c’est déjà plus ou moins le cas. D’ailleurs c’est de cette façon que je compte représenter les données dans Newebe.

Définition  : Distribué = centralisé
Si on se place du point de vue de l’utisateur pour les réseaux sociaux distribués, ce sont des systèmes centralisés. En effet, on y entasse toutes nos données : celles ci ne sont plus dispersées sur une miriade de sites différents. C’est depuis mon noeud local que j’envoie mes données. Les choses viennent à l’utilisateur. Les signaux qu’ils envoient partent de chez lui.

5 Responses to Utopies et science-fiction

  1. Thatoo says:

    Encore bravo pour ton article.
    J’ai hâte d’avoir un Newebee sous la main.

    Pourrais tu me rappeler pourquoi tu préfères poursuivre ton projet en parallèle à celui de beedbox?
    http://www.beedbox.org/

    Merci,

    Thatoo

    • Gelnior says:

      Merci !
      Pour ce qui est de Newebe, si tu es courageux tu peux déjà jouer avec en suivant ce document d’installation :
      https://github.com/gelnior/newebe/wiki/Installation-du-newebe-en-production
      Si tu as besoin d’un contact je t’enverrai en privé mon URL Newebe.

      Pour Beedbox je ne connaissais pas mais ça m’a l’air d’une freedombox. Donc ce n’est pas vraiment la même chose, je pense que newebe est plus un logiciel qui pourrait s’inclure dans la suite logiciel qu’ils proposeront.

  2. Thatoo says:

    Je suis pas un pro en informatique, mais je me débrouille.
    J’ai donc presque réussi à te suivre mais pour monsieur tout le monde il faut un pas à pas plus détaillé.
    Et quand je dis presque, c’est que j’ai pas fini🙂
    A la fin, tu écris “cp deploy/ngnix-default /etc/nginx/sites-available/default/ ”
    Je ne peux pas, default n’est pas un dossier mais un fichier.
    J’ai donc fait “cp deploy/ngnix-default /etc/nginx/sites-available/”
    D’ailleurs il y a une erreur d’orthographe à ngnix-default. Ce ne serait pas nginx-default?

    Et puis ça, “Mettre à jour le chemin situé après location /static deploy/nginx-default afin qu’il pointe sur l’emplacement du Newebe installé” je comprends trop non plus, j’ai changé dans ngnix-default le chemin home/newebe/newebe. Ce qui me chifonne c’est le “location /static deploy” car je l’ai pas trouvé donc je n’ai peut être pas fait le bon remplacement.

    M’enfin, sinon /etc/init.d/newebe start il n’y a pas d’erreur mais il y en a une pour /etc/init.d/nginx start

    Du coup, j’ai repris du début et comme j’ai eu une erreur en refaisant “python manage.py runserver”, j’ai décidé de demander🙂

    Merci,

    • Gelnior says:

      Oui effectivement, c’est assez imbuvable comme mode d’installation. Je m’en rends bien compte en te lisant. Je me suis pas encore penché sur la simplification de celui-ci.
      Pour la configuration nginx, cela suppose que tu n’as pas déjà un serveur web d’installé sur ta machine qui utilise le port 80 (apache par exemple).
      En te lisant j’ai trouvé deux erreurs :
      * la faute de typo que tu as indiqué
      * le chemin c’est vers sites-enabled qu’il faut pointer et non pas sites-available. (je corrige le wiki).
      En fait pour ce qui est du /static, il faut éditer le fichier default et modifier la zone indiquée.
      Si tu as besoin d’aide, tu peux aussi m’écrire à gelnior [at] free.fr L’utilisation du newebe au départ n’est pas très naturel non plus, je pense que tu auras besoin d’aide.

  3. Thatoo says:

    C’est mieux maintenant le tuto.
    Là j’ai tout fais bien mais j’ai des erreurs.
    Je t’envoie un imprim’écran par mail.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: