Laos semaine 3 : Luang Prabang, Vang Vieng, Vientiane

Après 6h de bateau, j’arrive à Luang Prabang. C’est la ville la plus touristique du Laos, elle fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco. Effectivement l’endroit est superbe. J’ai décidé d’y rester 6 jours car j’en ai un peu marre de courir partout.

Il y a beaucoup de marchés à Luang Prabang, notamment pour la nourriture. C’est l’occasion pour moi de vous parler de leurs bananes. Ici les bananes sont toutes petites. On en voit partout dans le pays, on finit par vraiment les associer au Laos. En plus elles sont très pratiques pour grignoter lorsqu’on marche.

Le coucher de soleil sur le Mekong, on ne s’en lasse pas. Plaisir quotidien auquel je ne savais dérogé.

Le Laos a de très belles cascades, ici celle de Tad Sae. Evidemment l’endroit est blindé de touristes. Mais une fois quelques mètres parcourus, on se retrouve seul pris entre l’eau turquoise et la jungle.

La belle rue où se situait ma guesthouse.

Le pays est très jeune, il y a des enfants partout. Ils sont assez suprenants de par leur calme, je n’en ai jamais vu un faire une colère. Certains travaillent et ont des allures d’adultes. Fréquemment, quand ils voient un falang (un étranger) ils accourent en criant Sabaidee (bonjour). Ils veulent souvent jouer et parfois réclament de l’argent. Pas facile de savoir quel comportement adopté. Pour ma part je passais mon chemin en les saluant.

Luang Prabang c’est aussi la ville des temples. Il y en a un paquet. A l’intérieur : un bouda géant et des offrandes.

Le marché des artisans est composé de stands comme celui ci. On en voit à perte de vue. Ils se ressemblent tous. et n’arrivent que le soir quand la nuit tombe. Mes pulsions consommatrices prennent le dessus : j’ai envie de tout acheter.

Les moines et leurs tuniques oranges. Ici nous sommes à Vang Vieng, j’ai pris le chemin du retour, mon avion est prévu deux jours plus tard.

Après Vang Vieng retour à Vientiane où mon dernier repas sera un Hot Pot, espèce de soupe de nouilles en forme de fondue. C’est très bon. Je me suis bien adapté au rythme laotien et n’ai plus vraiment envie de rentrer en France, malheureusement tout a une fin.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: