Une piste pour réaliser de bonne interfaces

Lors de développements récents, j’ai fait un constat amusant : même pour un logiciel sérieux, un bon moyen de réaliser une interface utilisateur qui plait est de la rendre ludique.

Travaillant depuis un moment sur un logiciel qui a vocation à remplacer des tableaux excels, j’ai fait en sorte que les utilisateurs retrouvent certains repères pour éviter un dépaysement trop brutal. Ayant constaté qu’ils employaient beaucoup de couleurs dans ces documents, j’ai donc associé une couleur à chaque donnée principale et fait en sorte qu’elle apparaisse très nettement (en fait l’idée ne vient pas vraiment de moi mais j’ai renforcé cet aspect). Comme j’aime bien aérer les données, cela revient en gros à mettre des gros rectangles colorés un peu partout mais bien ordonnées.

Les utilisateurs semblaient satisfaits du résultat mais ceci m’a valu une remarque : le logiciel fait “playmobil”. Sur le coup j’étais un peu véxé… Mais en y repensant un peu, force est de constater que c’était vrai. Toutefois, rapidement la vexation a laisser place à la satisfaction. En effet, je me suis rendu compte que j’aimais moi aussi bien jouer avec ces interfaces. Déplacer mes gros carrés roses, changer la couleur de certains champs m’amuse beaucoup.  C’est un point de vue totalement subjectif, mais je ne peux m’empêcher de penser l’utilisateur final ressent à peu près la même chose. Ceci s’avère vrai dans bien d’autres cas, par exemple, quand on tient un iphone pour la première fois dans sa main, on est pressé de rentrer ses contacts dedans, de l’utiliser pour voir les fenêtres bouger ou les menus défiler. Et lorsqu’on a terminé on ressent une certaine déception de ne pouvoir continuer (ok l’app store vient à la rescousse à ce moment là).

Outre l’intérêt marketing, je trouve cet aspect important car il peut motiver les gens à utiliser le logiciel. Bien souvent, dans les entreprises par exemple, les gens n’utilisent pas le logiciel car il est trop pénible. Les données rentrées sont donc incomplètes, voire fausses. La qualité de communication décroit et le logiciel perd de son intérêt. Avec une interface claire et ludique, on est plus motivé pour rentrer ses données ou à communiquer : ce qui pouvait être ennuyeux devient une détente.

Source de l’image

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: