Réseaux sociaux décentralisés : scénario d’utilisation

A la suite de mes posts précédents sur les réseaux décentralisés, je me permets d’écrire un scénario d’utilisation de réseau social décentralisé. Ce scénario démarre par l’installation de l’outil utilisé jusqu’au premier partage d’informations.

Par commodité on appelera le logiciel utilisé Newebe (new web + newbe).

Résumé en étapes

  1. Installation
  2. Paramétrages
  3. Ajout de contact
  4. Partage et consultation

Prérequis

  • Connexion haut debit permanente ;
  • Ordinateur basse consommation ;
  • Ecran.

NB : L’ordinateur utilisé pour ce scénario sera le Sheeva Plug.


1. Installation (hardware)
L’installation hardware est simple mais onéreuse. Elle consiste à commander un ordinateur de type Sheeva plug, de le brancher et de lui raccorder un cable réseau.
On lui branche un écran pour l’installation du logiciel. L’écran n’aura plus d’utilité après.

1 bis. Installation (software)
L’utilisateur télécharge l’application depuis le Sheeva Plug puis lance le script d’installation. Il attend ensuite que l’application soit téléchargée puis installée.

2. Installation (paramétrages)
Le script d’installation termine par deux étapes :

  • Paramétrage des identifiants pour le compte d’administration. Ce compte permet de gérer l’ensemble des applications décentralisées installées sur le serveur. D’autre comptes pourront être créées pour n’autoriser que la consultation.
  • Affichage de l’url de connexion. Newebe étant une application web, il faudra utiliser une URL pour s’y connecter.

A partir de ce moment, l’application ne sera accédée que via un navigateur et non depuis le Sheeva Plug. L’écran devient donc inutile.

2 bis. Ajout d’applications
L’utilisateur s’authentifie via un écran de login classique.

Newebe offre un portail d’accueil permettant de sélectionner l’application à laquelle on souhaite accéder. Par défaut aucune application n’est disponible. L’utilisateur passe donc dans le Newebe store accessible via un bouton. Le store propose une série d’applications. L’utilisateur sélectionne une application. Newebe télécharge l’application puis l’installe. Elle est désormais disponible.

L’utilisateur installe une application permettant d’échanger des messages courts (équivalent de Twitter).

3. Ajout de contacts
L’utilisateur accède à sa page de contacts. Il enregistre les urls de ses contacts. Sa propre URL de contact est celle qui lui a été proposée au départ. Il indique à quelles applications ce contact aura accès.

4. Partage
L’utilisateur envoie son premier message partagé via un champ texte. Il apparait dans sa liste de messages échangés.

4 bis. Consultation
Un contact accepte la demande de notre utilisateur. Le contact envoie un message à son tour.
Le message apparait sur l’écran de l’utilisateur à la suite de son propre message.  La même série de message apparait sur l’écran du contact.

L’utilisateur consulte les mises à jours depuis son mobile ou d’un ordinateur ne lui appartenant pas.

Fin du scénario.


Conclusion
Ce scénario, certes un peu banal, décrit bien le fait que l’utilisation de ce type d’outils doit rester simple. Notamment dans l’étape d’inscription/installation. Il est vrai qu’on ne pourra envisager faire plus simple que de créer un compte Facebook. Toutefois, les réseaux sociaux à serveur décentralisés devront promettre une prise en main aisée et une installation très facile sans quoi ils ne seront jamais adoptés (notamment par les utilisateurs peu à l’aise avec l’informatique).

2 Responses to Réseaux sociaux décentralisés : scénario d’utilisation

  1. Thatoo says:

    Ton scénario me fait penser à celui-ci écrit par un membre de movim : http://wiki.movim.eu/Utilisateur:Lipki:Movim_d%27avenir

    je te propose de lire aussi ma page ou je me permet de recenser les sites qui parle de ce genre de sujet : http://wiki.movim.eu/Utilisateur:Thatoo

  2. Gelnior says:

    Merci Thatoo pour ces infos, je découvre plein de choses avec tes liens. Du coup je pense mettre à jour quelques uns de mes posts !
    En tout cas je suis content de voir que tout le monde s’accorde sur la simplicité dont le soft doit faire preuve.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: